November 9… ou quand la tournure de l’histoire gâche tout.

november 9
J’ai moyennement aimé

Sortie VF le 26 octobre 2017. Sortie VO le 10 novembre 2015.

Livre unique/Stand-alone

Genre(s) : New Adult / Romance contemporaine

Ce livre : Est négatif/décevant / Avait une base originale / Mais a une tournure décevante

Amazon

 

Avant-goût :

Quand l’amour s’écrit au futur… Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer. La jeune femme est sur le point d’aller s’installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d’actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain. Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l’intensité de ce qu’ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le 9 novembre. Fallon devient alors la source d’inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est une mine d’informations pour lui et, pour tous les deux, c’est le moyen de faire le point sur leur vie. Jusqu’au jour, un 9 novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille ?

♥ Chronique de celle qui a été déçue par la tournure des évènements ♥

Comme pour tous les livres de CoHo, je me suis tout naturellement jeté sur November 9. Au départ, j’aimais bien. J’étais charmée par le concept du livre, par l’écriture. Puis, à la révélation, mon engouement est très vite retombé. Je vous explique pourquoi.

Retour bref sur l’histoire : Fallon rencontre Ben un 9 Novembre alors qu’elle déjeune avec son père dans un restaurant et que le jeune homme intervient dans leur discussion houleuse en se faisant passer pour son petit ami. C’est en quelque sorte un coup de foudre, mais qui tombe mal car Fallon a déjà pris la décision d’aller s’installer à New York pour sa carrière d’actrice et aussi parce qu’elle ne veut pas tomber amoureuse ni entreprendre de relation sérieuse avant d’avoir 23 ans. Ben, ne voulant pas l’empêcher de réaliser ses rêves, l’encourage à partir. Alors ils promettent de se retrouver tous les 9 Novembre durant 5 ans, mais en abolissant tous moyens de contact entre eux durant le reste de l’année.

C’est donc comme ça que nous suivons l’histoire de Ben et Fallon. Une partie pour chaque 9 Novembre. Ce jour-là, les deux héros se racontent donc ce qu’ils ont vécu durant l’année qui s’est écoulée. Ce genre de concept peut ne pas plaire à tout le monde car nous ne suivons pas les personnages durant leur quotidien, mais seulement durant une journée de l’année. Certains peuvent penser que cela empêche de s’attacher aux personnages car leur vie n’est pas profondément décrite, mais cela ne m’a pas gêné plus que ça. C’est plutôt la « révélation » vers les ¾ du roman qui a tout gâché pour moi.

J’ai beaucoup aimé cette idée de raconter une histoire sous forme de 9 Novembre. J’ai aussi apprécié que l’héroïne Fallon soit différente des héroïnes de romance que l’on a pu rencontrer. Deux ans auparavant, elle a été victime d’un incendie et n’en est pas ressortie physiquement tout à fait indemne. Alors, lorsqu’elle rencontre Ben qui n’hésite pas à lui montrer qu’il la trouve attirante et qu’elle est jolie comme elle est, ça a fait un petit boum dans mon cœur car je me disais que cette histoire véhiculait un message positif.

Malheureusement, ce sentiment a été de courte durée car lors de la « révélation », j’ai eu l’impression que toute l’histoire de Ben et Fallon était fausse, bâtie sur un mensonge et que rien de ce qui a pu être dit ou fait n’était sincère. J’ai vraiment été déçue que l’auteure ait choisi cette tournure afin d’essayer de faire une histoire dramatique pour toucher et surprendre les lecteurs. Seulement, cela n’a pas marché sur moi. Ce fut même tout le contraire.

Je ne peux pas en dire plus, de peur de vous spoiler, mais je dois avouer que j’ai vraiment été dépitée cette fois. L’histoire commençait bien, le concept était original, la romance s’annonçait bonne avec un message d’espoir, mais tout s’est effondré à cause de la tournure que l’auteur a décidé de prendre. C’est vraiment dommage car je me retrouvais dans certaines phrases des personnages, lesquelles faisaient trembler mon cœur par leur délicatesse et leur exactitude.

Pour moi, cela a tout gâché. Je suis ressortie de cette lecture déçue et contrariée. Notamment par la fin, car cette fin-là n’a aucun sens à mes yeux après la révélation qu’il y a eu. Et surtout, j’en ressors avec l’idée que l’auteur n’a pas travaillé son histoire comme il le fallait et qu’elle a seulement pondu ça à la va-vite, du coup on se retrouve avec un scénario pas du tout crédible.

Honnêtement, je ne recommande pas ce livre, à moins que vous ayez envie de vous faire votre propre avis.

Mon état en #hashtag après cette lecture :

#déçue #vraimentdéçue #cettehistoireauraitpuetrebienplus

Les passages qu’on n’oublie pas :

« Ma mère m’a inculqué le respect, sauf qu’elle a oublié de m’enseigner qu’il pouvait exister des filles comme celle-là, capables par leur seule présence de remettre en cause la plus belle éducation. »

« Je ne suis pas très doué pour improviser des discours de motivation. Parfois, la nuit, je retranscris les conversations échangées dans la journée, mais je les adapte de façon qu’elles reflètent tout ce que j’aurais aimé pouvoir dire sur le moment. Voilà, je voudrais juste que tu saches que, ce soir, j’écrirai une réponse magnifique qui te motivera pour la vie. »

« Je ne sais pas si l’amour doit donner l’impression d’avoir cédé une partie de soi à celui qui était en vous, mais c’est exactement ce que je ressens. Comme si à l’instant où on s’est unis, un peu de nos âmes s’était emmêlé pour se répandre ensuite en chacun de nous. »

« Quand on aime quelqu’un, on doit l’aider à exalter la meilleure part de son être. Et, quoi qu’il coûte, je reconnais que je ne suis pas digne de la meilleure part de ton être. »

« Si je dis que quand on sait, on sait, c’est parce que ça se passe ainsi. Tu ne te poseras même pas la question. Tu ne te demanderais pas si ce que tu ressens est bien de l’amour, parce que le jour où ça t’arrivera, tu seras totalement terrifié, et tu ne verras plus les choses sous le même angle. Tu ne penseras plus à toi ni à ton bonheur, mais juste à cette personne ; tu feras tout pour la rendre heureuse. »

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s